plateformes franco-allemandes pour les stages professionnels des jeunes

Akademie der beruflichen Bildung

Plateforme de Franche-Comté Portail

Valorisation et médiatisation

  • Deux stagiaires en Allemagne

    Du 22 septembre au 17 octobre 2014 Dylan Campanini et Adrien Brice élèves en terminale Bac pro Aménagement Finition du batiment au Lycée Lumière-Site Beauregard se sont rendus à Asperg dans le Baden Wurtemberg dans l'entreprise Pfersich pour effectuer un stage en milieu qualifiant en milieu professionnel.

    2 stagiaires en allemagne2 stagiaires en allemagne 

    Accueillis  au sein d'une équipe de 13 platriers peintres, ils se sont très bien intégrés aux dires de M Pfersich dont l'entreprise est renommée à Asperg et ses environs, ce qu'ont pu constater leurs enseignants  Richard Gutierrez et Karine Guillerey au cours de la visite de stage évaluative.

    Ils ont été logés à l'Internationaler Bund de Ludwigsbourg et ont profité du séjour pour acquérir de nouvelles techniques : stuc, laque et voluto , pour découvrir une façon de travailler très axée sur la sécurisation des chantiers, mais aussi pour visiter les villes comme Stuttgart et Ludwigsburg, leur permettant ainsi d'enrichir  considérablement leur bagage linguistique.

    Se préparant depuis la classe de seconde à ce stage en mobilité ils avaient  en poche les pochettes Prodialog pour soutien de base, mais ils ont su s'adapter pour se faire comprendre et comprendre les autres d'une façon fortement appréciée par leur tuteur Gunther Pfersich.

    Karine Guillerey Professeur Lettres allemand

  • Leonardo en Haute Saone

    C'est à Franchevelle dans les chambres d'hôtes des Terres Fleuries qu'est arrivé lundi après midi un groupe de jeunes Allemands en provenance de Berlin pour une durée de trois semaines. Encadrés par Karl Heinz Lehmann et Heike Röber, Markusj, Katja, Laura, Jack, Mandy et Franziska ont été accueillis chaleureusement par Marie Thérèse Duguet la maitresse des lieux. Aux petits soins pour ses hôtes, Marie , comme ils l'appellent, leur a fait découvrir le charme campagnard de la Haute Saone dans une ferme rénovée par ses soins.

    7 jeunre Berlinois en Franche-Comté 

    Les 7 jeunes Berlinois présents pour 3 semaines dans la Région de Franche Comté ont pris des cours de français en Allemagne par le biais de l'organisme avec lequel ils sont venus, L'Internationaler Bund, et dès les premiers jours leur ont été dispensés des cours de Français Langue Etrangère . Mais l'objectif premier de ce séjour était bien de faire un stage dans un pays étranger pour accomplir ensuite une formation dans les domaines de la cuisine, du ménage et du secrétariat. Suite à un accord signé entre le Proviseur du Lycée Lumière , Monsieur Dupuis, une rencontre avait eu lieu en décembre dernier pour fixer le cadre de cet accueil. Le lieu d'hébergement, puis les lieux de stage ont été trouvés grace à la bonne volonté de Madame Varraut, Chef des travaux et de tout le personnel. Les établissements scolaires de Luxeuil ont su répondre présents à l'appel: M Sontot, Principal du Collège Rostand et sa gestionnaire, Mme Larere, M Dupuis et son Intendant, M Calloch, et tous les services concernés ont accueillis avec bienveillance ces stagiaires.

    En 3 semaines l'objectif n'est pas de maitriser une langue ou un métier, mais il s'agit de percevoir les éléments d'une culture différente grace à de multiples activités qu'elles soient gastronomiques, culturelles et sportives pour repartir du bon pied. Entre la bise du matin, la découverte du bol au petit déjeuner et des fromages locaux, gageons qu'ils repartiront avec de belles images en tete et comme le dit si bien Mandy, participante assidue: "ça, c'est géniaaal!"

    Karine Guillerey
    0681068073

    professeur de lettres allemand
    Lycées de Luxeuil

    Arrivés le 1er septembre 2014 en France - Retour à Berlin le 19 septembre 2014

  • Échec et mat

    Echange linguistique et technologique sur la thématique des échecs entre le lycée Luxembourg de Vesoul et la Carl Schaefer Schule de Ludwigsburg en Allemagne

    Fabrication d´un jeu d´échec géant en France et de jeux d´échecs individuels en Allemagne

    je d'échec géantjeu d'échec géantUn partenariat qui dure depuis 1996 entre les deux établissements, grâce au soutien du fond d’aide aux projets innovants des lycées (F.R.A.P.I.L.), de l’office franco-allemand pour la jeunesse (O.F.A.J.) et l’investissement des professeurs d’atelier et de langue, allemands et haut-saônois.
    Six élèves de terminale structures métalliques et quatre élèves de la mention complémentaire soudage du lycée professionnel Luxembourg de Vesoul ont travaillé en binôme avec des élèves allemands, 12 apprentis de troisième année de la Carl Schaefer Schule de Ludwigsburg.
    Ensemble, ils ont réalisé une présentation sur l’histoire des échecs et fabriqué un échiquier géant ainsi que des échiquiers individuels. L’échiquier géant prendra place dans la cour du lycée Luxembourg.

    Principaux objectifs

    • Promouvoir la coopération européenne dans les écoles professionnelles
    • Préparer les jeunes à la vie adulte en vue des exigences de la société et des changements technologiques
    • Mettre en adéquation les compétences de formation avec les exigences des changements industriels en vue de promouvoir l’acquisition de qualifications flexibles pour développer le sens de l’autonomie
    • Faire prendre conscience aux élèves de la dimension européenne pour une meilleure connaissance des langues et des cultures au travers d’échanges. Ce travail de recherche et d’élaboration d’objectifs communs doit permettre une vision plus large de leur milieu éducatif. L’implication active dans un projet et la collaboration à distance doit développer chez les participants la notion de citoyenneté européenne.jeu d'échec fabriqué
    • jeu d'échecEncourager les relations entre les élèves par la multiplication des techniques de communication au niveau de l’Europe est essentielle pour sensibiliser élèves et formateurs aux différentes cultures et faciliter une meilleure compréhension des politiques de formation professionnelle des pays partenaires et promouvoir ainsi leur dimension européenne.
    • Apprendre aux élèves à s’adapter aux évolutions de leurs futurs métiers en structures métalliques et d’être capables de s’insérer dans le monde du travail. Il faut pour cela améliorer et mettre en place de nouvelles situations d’apprentissages. Ceci concerne la mise à jour des compétences et le développement plus efficace d’outils de formation et de mécanismes de transmission des connaissances.
    • Acquérir des savoirs et travailler en commun à distance avec les nouveaux outils de communications dans la formation professionnelle peut être utile dans les régions connaissant des lacunes de technicité de main d’œuvre comme la Haute Saône. Le face à face enseignants étudiants a une indéniable valeur intrinsèque mais il ne permet pas d’intégrer pleinement les progrès technologiques. Dès lors, un complément de formation ouvert sur les autres pays communautaires est nécessaire

    Les principales disciplines concernées sont l’enseignement technique pour la partie technologique et la C.F.A.O. pour la partie préparation du travail pratique. Le dessin industriel pour la partie conception, dessins. Les collègues de langue, anglaise et allemande pour la communication linguistique et l’apprentissage des langues. En mettant l’accent sur ce travail interdisciplinaire, un des objectifs est d’améliorer la connaissance des cultures et des langues des pays partenaires.


    Téléchargez la présentation complète du projet (pdf 3.1mo)

  • Partenariat d’étudiants franco-allemands : La création d’un triporteur multifonction

    Du 12 au 16 février 2012 à DOLE, puis du 25 au 29 mars 2012 à LAHR,24 étudiants français de BTS Conception de Produits Industriels et de BTS Design de Produits ont travaillé avec 35 étudiants allemands de la filière Conception Fabrication.

    L’objectif de ces deux temps forts ?

    Il s’agissait bien sûr de mettre en commun des ressources techniques (logiciels, plateaux techniques...), mais ce projet ambitieux avait pour but essentiel d’apprendre à travailler ensemble quand les langues, les habitudes, en un mot la culture sont différentes. Pour cela, des équipes franco-allemandes sont constituées avec une mission : présenter en fin d’échange un projet économiquement viable, ici un triporteur multifonction suite à la demande d’une société d’Annecy.

    Ancré dans le réel, au cœur de la formation de ces étudiants, un tel projet ne peut se monter qu’avec la participation de partenaires, essentiellement la Région de Franche Comté et l’Office Franco-allemand de Jumelage (OFAJ) que nous remercions pour avoir partagé notre conception d’une formation ouverte sur l’Autre d’aujourd’hui qui sera peut-être le collègue de travail de demain.

  • Le lycée Jules Ferry favorise les échanges internationaux

    La fondation Bosch, la plateforme franco-allemande ou encore le Groupement des frontaliers attestent qu'un candidat maîtrisant l'allemand augmente ses chances de 50 % en matière de recherche d'emploi.

    Fort de ce constat, le lycée Jules Ferry, à Delle, mise sur l'apprentissage de la langue de Goethe pour préparer ses élèves à l'insertion professionnelle.

    Il y a deux ans, le lycée recrutait Nathalie Le Guillou, professeur de lettres et d'allemand. Avec elle, il s'agissait de mettre en place l'apprentissage de l'allemand comme seconde langue pour les élèves de bac professionnel des filières industrielles. L'idée a fait son chemin avec un renfort pour la langue des la seconde. Des sorties sur le terrain agrémentent le projet, majorant ainsi la motivation des élèves. « A trente kilomètres de chez nous on parle l'allemand », souligne Joël Boillod-Cerneux, proviseur-adjoint pour qui une telle démarche était devenue indispensable au travail sur l'insertion professionnelle.

    Au coeur d'un programme européen

    Les jeunes de bac pro maintenance ou électrotechnique travaillent donc sur l'allemand de communication mais aussi sur le vocabulaire à usage professionnel. Pour l'année à venir, une demande de bourse a été déposée dans le cadre du programme européen Léonardo et les élèves iront en stage en Autriche dans diverses entreprises. Ils mettront alors à profit les 200 à 300 mots de vocabulaire professionnel appris tout au long de leur cursus.

    L'académie bénéficie de diverses conventions avec les cantons de Berne, Bâle et Fribourg. Si jusqu'ici les stages internationaux intéressaient peu les élèves de Jules Ferry, l'une d'elle vient pourtant de vivre une expérience qui traduit chez elle un réel enchantement.

    Elève de Terminale Secrétariat, Adeline Corbery a opté pour un stage de quatre semaines à Fribourg, au sein d'une cité scolaire.

    Nathalie Le Guillou l'a accompagnée sur le site et Adeline Corbery a ensuite assumé seule sa totale immersion en Allemagne. Elle ne cache pas les difficultés qu'elle a pu rencontrer en matière de compréhension de la langue mais sa motivation et sa volonté lui ont permis d'assumer pleinement les travaux d'accueil, de secrétariat ou de comptabilité qu'on lui a confié.

    L'expérience demande de gros efforts de concentration mais selon elle, le jeu en vaut largement la chandelle et cette jeune femme de 19 ans est revenue convaincue par son séjour.

    Impressionnée par la rigueur des Allemands, par leur organisation et leur besoin de perfection dans le travail, elle souligne l'accueil qui lui a été réservé, les attentions des collègues, les liens qui se sont réellement créés.

    Adeline Corbery encourage vraiment les autres élèves à tenter l'expérience. Pour sa part, dès le bac en poche, elle part quatre mois en Écosse avant de rejoindre.... l'Allemagne pour une nouvelle expérience beaucoup plus longue. Une façon bien à elle de poursuivre ses études dans un climat qui lui convient parfaitement.

    Odile Talon

  • L'allemand au lycée Henri Fertet de Gray (pdf 1.1Mo)

    L’actualité allemande au lycée Henri Fertet de Gray

    Ce début d’année 2012 a déjà vu aboutir deux projets en relation avec l’enseignement de l’allemand au lycée

    À l’occasion de la semaine franco-allemande du 18 au 24 janvier, 160 élèves de seconde ont assisté à la projection du film allemand Wholetrain en version originale, en partenariat avec le cinéma de Gray.

    Du 20 au 24 février, 45 élèves du lycée ont séjourné à Stuttgart et à Munich. Au programme, des visites d’usines et de musées de grande marques automobiles. La visite du camp de concentration de Dachau a été le temps fort de cette semaine avec un travail de mémoire sur l’histoire et un moment de recueillement. Chaque année, ce rendez-vous est très attendu par les élèves de premières bac professionnel "maintenance des véhicules automobiles". Plus qu’un voyage scolaire, il s’agit d’un véritable voyage d’étude pour les futurs professionnels.
    L’ensemble des organisateurs remercient le fonds régional d’aide aux projets innovants (FRAPIL) qui soutient financièrement ce voyage.

    Du 26 au 30 mars, ce sont trois apprentis suisses alémaniques de la ville de Berne qui seront accueillis au lycée par un binôme français pour découvrir notre système de formation. Sur le principe de la réciprocité, trois élèves du lycée Henri Fertet iront eux aussi passer une semaine à Berne.

    Contact

    Christine Mutin

    Lycée des métiers de l’automobile et du transport Henri Fertet - Gray

  • Challenge du meilleur apprenti (pdf 59Ko) - Vu dans la presse (pdf 340KO)
  • Concours "On y va - auf geht's" (pdf 92Ko)

Le minibus Deutsch Prodialog dans la presse

cliquer pour agrandir

cliquer pour agrandir

cliquer pour agrandir

Challenge du meilleur apprenti, reportage France3 du 27 mai 2010


Académie de Besançon, Région Franche-Comté, CGPME FC, MEDEF FC, CRCI FC
ADEAF, Office Franco-Allemand pour la Jeunesse, Robert Bosch Stiftung, AHK

Plan du site - Mentions légales